HAROPA et VNF lancent un service de distribution d’eau et d’électricité sur la Seine grâce à des bornes intelligentes

Publié le 11/12/2018

       HAROPA et VNF lancent un service de distribution d’eau et d’électricité sur la Seine grâce à des bornes intelligentes

HAROPA et Voies navigables de France - gestionnaire du réseau fluvial - lancent un service de distribution d’eau et d’électricité sur la Seine entre Le Havre et Paris pour les bateaux de commerce.

Améliorer les services aux usagers de la voie d’eau :

Représentant plus de la moitié du trafic fluvial de marchandises en France, la Seine est une véritable autoroute fluviale : plusieurs centaines de bateaux naviguent quotidiennement sur un réseau fonctionnant 24h/24 entre le Havre et Paris. Améliorer les services aux transporteurs fluviaux de marchandises tout en répondant aux enjeux écologiques d’aujourd’hui est de ce fait une priorité pour HAROPA et VNF qui ont mené ce projet commun. Depuis le 3 décembre, neuf bornes intelligentes de distribution d’eau potable et d’électricité ont ainsi été déployées sur quatre sites prioritaires.

Un service harmonisé sur l’axe Seine :

  • 24h sur 24 et 7 jours sur 7, sur abonnement ou en paiement direct à la born
  • Un site internet unique mis à disposition des bateliers : www.borneeteau.com
  • Un équipement des bornes permettant à deux bateaux une connexion simultanée

Une économie de 68 tonnes d’équivalent carbone par an et par borne :

  • Réduction des pollutions atmosphériques  (émissions de CO2 et particules fines) : 68 tonnes d’équivalent carbone par an et par borne
  • Moins de nuisances olfactives et sonores pour les riverains notamment pour les bateliers
  • Des économies de carburant et d’entretien pour les bateliers

Les partenaires du projet :

Un projet qui a reçu le soutien financier de l’Etat, de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) et de la Région Normandie dans le cadre du Contrat de Plan Interrégional Etat Régions 2015-2020 Vallée de la Seine et de l’Union européenne au titre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE 2014-2020). Le projet a été animé par l’association Logistique Seine Normandie (LSN), en concertation avec le Comité des Armateurs Fluviaux (CAF).