Un premier navire accueilli sur le nouveau terminal de DRPC – HAROPA - Port de Rouen

Publié le 01/03/2018

Le Baltic Advance au Q300 (DRPC) de Petit-Couronne

Sept mois après le lancement des travaux de rénovation, un premier navire a accosté sur le terminal Q300 de HAROPA - Port de Rouen à Petit-Couronne. Arrivé le mercredi 21 février en provenance de Vysotsk (Russie), le chimiquier Baltic Advance est venu décharger une cargaison de 40 000 m3 de gazole (32 974 t) au Dépôt Rouen Petit-Couronne (DRPC), le nouveau site de stockage créé par le Groupe Bolloré Energy en partenariat avec Total. L’escale du navire battant pavillon chypriote, long de 182 mètres et large de 27 mètres avec un port en lourd de 37 000 t, a été supervisée par l’agence Ferrari Shipping. Les opérations de manutention se sont déroulées sur deux journées.

Le Service Etudes et Travaux d’Infrastructure (SETI) de HAROPA - Port de Rouen a piloté l’ensemble de la démarche, permettant de remettre en service dans un délai restreint cet ancien poste de chargement de la raffinerie Petroplus qui a fermé en 2013. Cette démarche a été initiée par une inspection détaillée du poste et des équipements associés. Elle s’est poursuivie par les études nécessaires à la réhabilitation du poste, du front d’accostage et du système d’amarrage de l’appontement Q300. Les travaux ont été ensuite réalisés en trois mois par le Groupement d’entreprises ETMF (Eiffage Travaux Maritime et Fluviaux) et ETPO. Trois ducs d’Albe quadri-tubes ont été créés notamment pour l’accostage, ainsi que deux autres (dont un hexatube) destinés à l’amarrage des navires.
L’appontement est désormais dimensionné pour accueillir des navires de 180 mètres de long et 75 000 tonnes de port en lourd. Ces nouveaux équipements sont par ailleurs adaptés pour un éventuel approfondissement de la souille au nouveau gabarit du chenal. De novembre 2017 à février 2018, DRPC a finalisé l’installation de ses propres équipements, dont un bras de chargement. Il reste désormais à réaliser l’étanchéité de l’appontement pour garantir la pérennité de cet ouvrage ancien. La réhabilitation de l’appontement maritime Q300 a été complétée par une opération de réhabilitation de l’appontement Q430, situé dans la darse et destiné à assurer la logistique fluviale de DRPC. Au final, l’investissement porté par HAROPA - Port de Rouen pour la réhabilitation des appontements utilisés par DRPC s’élève à environ 5 M€.
100 M€ INVESTIS PAR BOLLORE ENERGY
Le Baltic Advance au Q300 (DRPC) de Petit-CouronneLa raffinerie Petroplus a arrêté ses activités en 2013, laissant une friche de 220 hectares. Le projet des sociétés Valgo et Bolloré a été choisi pour redynamiser le site et y réimplanter des activités économiques. Pendant deux ans, d’importants travaux ont été réalisés sur l’ancienne zone de stockage de la raffinerie. En partenariat avec Total, la société DRPC a commencé l’exploitation du dépôt d’hydrocarbures sur le site le 3 janvier dernier. L’entreprise propose des prestations de stockage concernant tous types de produits pétroliers (excepté le pétrole brut) : gazole, SP 95 et SP 98, fioul domestique, carburéacteur pour avions, biocarburants… Dans un second temps, DRPC recevra également des engrais liquides. A terme, le site doit devenir la plus grande plate-forme logistique de Bolloré Energy en France, avec une capacité de stockage de 630 000 m3 sur un site de 170 hectares. L’investissement de Bolloré Energy s’élève à 100 millions d’euros et a permis la création d’une trentaine d’emplois.
Parallèlement, la société Valgo poursuit la reconversion du site concrétisée par la création de la zone d’activité des Couronnes. Une première surface de 10 hectares accueillera sur les communes de Petit-Couronne et Grand-Couronne une centaine d’emplois. Les anciens bâtiments de la raffinerie sont déjà occupés et, à terme, un total de 280 emplois est prévu sur le site. Le démantèlement des unités de raffinage se poursuit et la dépollution des hydrocarbures présents dans le sous-sol a débuté.