Evènements

Un premier céréalier à fort tirant d’eau reçu à Rouen

Le vraquier Sakizaya Elegance est venu à Rouen prendre livraison de 52 350 t d’orge sur le terminal de Sénalia à Grand-Couronne. Il s’agit du premier navire de type « panamax », affichant un tirant d’eau de 11 mètres, accueilli à Rouen depuis la fin récente des travaux d’approfondissement du chenal de navigation. Les travaux de dragage, lancés en 2012 et destinés à gagner 1 mètre de tirant d’eau, s’achèvent actuellement par des opérations de finition.
- Port de Haropa
- Port de Rouen

Publié le

« Le chenal approfondi est opérationnel. C'est le résultat du travail et de l’implication des équipes du Port de Rouen depuis plusieurs d'années, se félicite Pascal Gabet, Directeur Général de HAROPA - Port de Rouen. Avec cette première descente d'un navire à 11 m, nous venons de franchir un cap important. C'est une première étape, il nous reste à atteindre 11,30 m en export, avec encore un peu d'entretien du chenal à faire, puis, tenter une descente sur deux marées afin d’augmenter encore le tirant d’eau, et bien sûr, faire une montée à 11,70 m. Mais, là aussi, il nous reste un peu de dragage à réaliser ».


CINQ PILOTES MOBILISES


« Le chenalage s'est très bien passé, le Sakizaya Elegance est récent, c’est un très bon navire, souligne Laurent Letty, Président de la Station de Pilotage de la Seine. Nous avons mis en place une organisation spéciale en faisant intervenir 5 pilotes : 2 pendant le transit amont entre Grand-Couronne et Caudebec, 2 autres sur le transit aval de Caudebec à la mer, plus un pilote opérateur pour réaliser des mesures portant sur l’enfoncement dynamique du navire dans l’eau. La descente s’est faite avec parfois un clair sous quille (*) inférieur à 1 mètre».


Sakizaya Elégance sur la Seine en partance du Port de RouenLes données ont été recueillies grâce à des appareils de positionnement d’une précision centimétrique permettant un calcul précis du clair sous quille, mis à la disposition des pilotes par le Port de Rouen. Après analyse, les relevés réalisés vont servir à valider les transits, jusqu’à présent effectués uniquement sur simulateur. « Nous entrons dans une phase d’acquisition de données réelles et de validation de nos hypothèses, ajoute Laurent Letty. Un tirant d’eau de 11 mètres sur une marée spécifique est une première étape pour nous. Nous attendons maintenant une nouvelle escale de ce type sur une marée différente afin d’acquérir plus de données et enrichir notre expérience. »


« Cette escale représente une performance nautique et commerciale. Tous les acteurs portuaires concernés, Direction du Port de Rouen, Capitainerie, Service du chenal, Service du dragage, le Pilotage de la Seine, et, bien sûr, Senalia, ont participé à cette réussite. L’adaptation du chenal à l’évolution de la taille des navires permettra au port de Rouen de tenir son rang sur le marché d’export de céréales », se félicite Laurent Letty. 


Long de 229 m pour une largeur de 32 m, le céréalier est arrivé à Rouen le samedi 13 juillet et a appareillé le mercredi 17 juillet en fin de journée. L’escale du Sakizaya Elegance a été consignée par l’agence Provermarine. Le navire a ensuite touché Dunkerque pour compléter sa cargaison, avant de mettre le cap sur le port iranien de Bandar Khomeini, sa destination finale.


* Distance entre la carène et le fond du fleuve