Aménagements portuaires

Concertation AAFP2000

Projet d’amélioration de l’accès fluvial à Port 2000
- Port du Havre

Publié le

Le 12 octobre 2017, HAROPA a tenu une conférence de presse au Havre pour présenter la démarche de concertation publique sur l’amélioration de l’accès fluvial à Port 2000, qui a débuté le 20 octobre. Ce dispositif participatif a été lancé par HAROPA qui a souhaité ouvrir aux publics du Havre, de Rouen et de Paris la possibilité de s’informer et de s’exprimer sur ce sujet important pour le développement portuaire et la multimodalité à l'échelle de l'axe Seine. La concertation a duré deux mois sous l’égide de Marianne Azario, garante désignée par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

POURQUOI AMELIORER L’ACCES FLUVIAL A PORT 2000 ?

Le transport fluvial sur l’axe Seine : une part encore trop faible

Aujourd’hui, les ports de l’axe Seine présentent des parts modales de transport fluvial faibles comparativement à leurs concurrents directs du range nord, les ports d’Anvers et Rotterdam qui disposent d’un réseau fluvial plus important. Par exemple, sur l’ensemble des conteneurs transitant par le port du Havre à destination de son hinterland, la part du mode fluvial s’est élevée à 9 % en 2016. Sur la zone géographique desservie par le réseau fluvial de la Seine, cette part atteint 20 %. Or le transport massifié* est un atout stratégique pour la compétitivité et la souplesse des services offerts aux entreprises implantées sur les zones portuaires. Il constitue en outre un levier majeur de la transition écologique. La qualité de l’accès fluvial à Port 2000 dans sa globalité (accès, fréquence, délais, coûts, fluidité des échanges de données, etc.) est l’un des leviers pour le renforcer.

Développer les modes de transport respectueux de l’environnement

Le secteur des transports représente 27 % des émissions nationales de gaz à effet de serre en 2012, c’est pourquoi il est un axe prioritaire d’amélioration en lien avec les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. Avec la voie ferroviaire, la voie fluviale représente donc un très fort intérêt pour la collectivité, compte tenu de son impact sur l’environnement plus faible que celui du transport routier. En outre, un fort développement de ces modes permettrait, en diminuant la proportion de camions sur les routes, de fluidifier et de sécuriser la circulation routière.

Développer les modes de transport respectueux de l'environnement

COMMENT AMELIORER L’ACCES FLUVIAL A PORT 2000 ?

Les grandes familles de solutions

L’amélioration de l’accès fluvial de Port 2000 est possible soit en optimisant les solutions en place (baisse des coûts et/ou augmentation de capacité selon les besoins en rapport avec la croissance du trafic), soit en offrant une ou des solutions complémentaires plus performantes en termes de coût de revient.

Depuis plusieurs années, HAROPA-Port du Havre a engagé des études et une démarche de concertation avec les acteurs directement concernés. Celles-ci ont conduit à dégager trois solutions préférentielles pour une analyse approfondie et une concertation élargie avec le public.

la chatière1) La solution chatière – Accès direct à Port 2000

Des ouvertures sont réalisées dans la digue sud du port historique et dans la digue nord de Port 2000 Une nouvelle digue de protection à l’ouest de celles de Port 2000, permet de créer un plan d’eau abrité pour la navigation des bateaux fluviaux. Diverses variantes de positionnement de cette digue à construire sont à l’étude.

2) L’extension du terminal multimodal

En 2016, le port du Havre s’est doté d’un terminal multimodal disposant d’une navette ferroviaire vers les terminaux maritimes et de deux portiques spécialement dédiés au mode fluvial. Sa capacité peut selon les besoins, être augmentée par une simple modification du mode d’exploitation (plage horaire de fonctionnement élargie).

Au-delà, la mise en place de portiques fluviaux supplémentaire (au nombre de 2 actuellement), l’augmentation de la surface de stockage (déjà envisagée dans le cadre du projet initial) et l’augmentation du linéaire de quai permettraient de doubler la capacité.

Extension du Terminal Multimodal

3) Les routes nord et sud 

Il s’agit d’explorer les diverses actions envisageables pour optimiser le coût d’exploitation de ces solutions actuelles : 

  • Actions sur l’organisation des chargements et déchargements sur Port 2000 et sur les terminaux fluviaux et notamment, en anticipant au maximum les escales ;
  • Actions sur la réglementation de l’accès des bateaux fluviaux à Port 2000, dans le but d’ajuster au mieux les caractéristiques des bateaux habilités ; 
  • Actions d’aide à l’investissement et/ou à l’exploitation des unités fluviales adaptées
Route Nord

 

Route Sud

 

 

Logos


 

garanteAprès saisine de la Commission Nationale du Débat Public par le Grand Port Maritime du Havre, j’ai été désignée afin d’être garante de la concertation préalable relative au projet d’amélioration de la desserte fluviale de Port 2000 au Havre. 

La Commission Nationale du Débat Public est une autorité administrative indépendante dont le rôle est d’informer les citoyens, leur donner la parole et la faire entendre. 

Une concertation préalable est un dispositif participatif dont l’objectif est d’informer et recueillir l’ensemble des avis des parties prenantes et du grand public sur un projet,ce avant que la décision ne soit prise. 

Le garant est neutre, indépendant,impartial, il ne donne jamais d’avis sur lefond du projet mais facilite le déroulement du processus de la concertation. Le garant représente la Commission Nationale du Débat Public et porte ses valeurs que sont la transparence, la neutralité, l’argumentation et l’équivalence de traitement. 

Concrètement je serai attentive à la qualité des informations diffusées, à la mise en oeuvre des outils pour permettre l’information et l’expression du public, à la sincérité et à l’adéquation des réponses du maître d’ouvrage aux questions posées, en définitive au bon déroulement du processus de concertation. Je souhaite que cette concertation soit la plus large possible et j’invite chacun d’entre vous à participer, s’il le souhaite, à partir des différents moyens mis à disposition. 

A l’issue de la concertation, le garant rédigera un bilan qui sera publié sur le site internet de la concertation et sur le site de la Commission Nationale du Débat Public.Dans les deux mois qui suivent cette publication, le maître d’ouvrage publiera sur son site les mesures qu’il jugera nécessaire de mettre en place pour tenir compte des enseignements tirés de la concertation.

Coordonnées : 
Madame Marianne AZARIO - CNDP - 244 Bd Saint Germain - 75007 PARIS
marianne.azario@garant-cndp.fr

HAROPA LANCE UNE CONCERTATION PUBLIQUE SUR L’AMÉLIORATION DE L’ACCÈS FLUVIAL À PORT 2000

Le 12 octobre 2017, HAROPA a tenu une conférence de presse au Havre pour présenter la démarche de concertation publique sur l’amélioration de l’accès fluvial à Port 2000, qui débutera le 20 octobre. Ce dispositif participatif est lancé par HAROPA qui souhaite ouvrir aux publics du Havre, de Rouen et de Paris la possibilité de s’informer et de s’exprimer sur ce sujet important pour le développement portuaire et la multimodalité à l'échelle de l'axe Seine.

La concertation durera deux mois (du 20 octobre au 29 décembre) ; elle sera placée sous l’égide de Marianne Azario, garante désignée par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). Rappelons que la CNDP, autorité administrative indépendante - volontairement saisie par HAROPA qui témoigne ainsi de sa détermination à ouvrir le débat et garantir sa neutralité -, a pour rôle d’informer les citoyens, leur donner la parole et la faire entendre avant que toute décision ne soit prise. Indépendante et impartiale, la garante a pour mission de faciliter le déroulement de la concertation. Représentante de la CNDP, elle veille à la transparence des débats, à la qualité de l’information et à l’équivalence de traitement des participants.

Quatre réunions publiques, ouvertes à tous, seront organisées sur les trois ports de l’axe Seine :

  • au Havre, le mercredi 8 novembre de 19h à 22h aux Docks Océane - Quai Frissard ;
  • à Rouen, le lundi 13 novembre de 19h à 22h à l’espace Vue sur Seine - Hangar 10, Quai Ferdinand de Lesseps ;
  • à Paris, le lundi 4 décembre de 19h à 22h au salon NEWORK, Yachts de Paris - Port de Javel Haut.
  • au Havre le lundi 18 décembre, de 19h à 22h aux Carré des Docks - Rue Marceau - Quai de la réunion - 76600 Le Havre, réunion au cours de laquelle seront présentés et discutés les résultats de l’étude socio-économique approfondie et exprimées les premières conclusions de ces deux mois de concertation. 

A l’issue de cette démarche, la garante rédigera un bilan qui sera publié sur le site internet de la concertation. C’est sur la base de cette concertation, du bilan établi par sa garante et des études menées, qu’une décision éclairée pourra être prise par le Conseil de Surveillance du Port du Havre,  maître d’ouvrage. Cette décision interviendra dans le courant du premier semestre 2018 et sera publiée sur le site internet de HAROPA.

POURQUOI AMÉLIORER L’ACCÈS A PORT 2000 ? 

HAROPA, 1er ensemble portuaire maritime et fluvial français et 5e port nord-européen pour le trafic conteneurs, accueille chaque année près de 6 000 navires et a traité près de 66 millions de tonnes de marchandises en 2016. L’approvisionnement de et vers les ports du Havre, Rouen et Paris se fait par la route, le fer et le fleuve. 

« Le transport massifié (*) est un atout stratégique pour la compétitivité et la souplesse des services offerts aux entreprises, rappelle Hervé Martel, président de HAROPA. Il constitue en outre un levier majeur de la transition écologique. Pour cela, l’accès fluvial à Port 2000 - l’interface maritime majeure du port du Havre - doit être amélioré ».

Une première phase de concertation a déjà été lancée par HAROPA de mai à juillet 2017 auprès des acteurs portuaires, économiques et environnementaux des trois places portuaires. Elle a permis d’examiner différentes options d’amélioration en termes d’infrastructure, d’organisation et de service. Trois d’entre elles sont actuellement soumises à des études socio-économiques et environnementales approfondies. Ces trois solutions ainsi que la présentation des autres options envisagées font donc l’objet de cette phrase de concertation publique qui s’ouvre ce 20 octobre. 

A propos de HAROPA 

HAROPA, 5e ensemble portuaire nord-européen, réunit les ports du Havre, Rouen et Paris. Il est connecté à tous les continents grâce à une offre maritime internationale de premier plan (près de 700 ports touchés).  Il dessert un vaste hinterland dont le cœur se situe sur la vallée de la Seine et la région parisienne qui forment le plus grand bassin de consommation français. Partenaire de près de 10 ports normands et franciliens, ce hub à «guichet unique » constitue aujourd’hui en France un système de transport et de logistique en mesure de proposer une offre de service globale de bout en bout. HAROPA génère un trafic maritime et fluvial annuel de plus de 120 millions de tonnes et ses activités représentent environ 160 000 emplois.

Contact 

Marie Héron - +33 (0)2 32 74 72 87 - +33 (0)6 79 69 36 09 - marie.heron@haropaports.com

(*) La massification des transports par le fleuve et le fer permet de rassembler sur des unités fluviales et ferroviaires plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de conteneurs de marchandises destinées à être livrées à des endroits différents.

Communiqué de presse au format PDF