JOP 2024 : les ports et le transport fluvial font le pari de la Seine

Les Jeux Olympiques et paralympiques 2024 à Paris mettent la Seine à l'honneur.
- Ports de Paris

Publié le

En cela, ils constituent une formidable opportunité de promouvoir le transport fluvial, mode de transport vertueux qui permet de massifier les flux de marchandises et de passagers. En effet, chaque année, ce sont plus d’un million de camions évités sur les routes en Ile-de-France et 200 000 tonnes de CO2 économisées.

L’ambition est bien que le transport fluvial soit mobilisé pour la construction des ouvrages des Jeux Olympiques en phase amont (approvisionnement des matériaux de construction et évacuation des déblais de chantier), mais aussi durant l’événement en termes de logistique urbaine pour approvisionner la capitale et évacuer les déchets.

Ces deux dernières années, HAROPA - Ports de Paris travaille en étroite relation avec la Délégation interministérielle aux Jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP) et le comité d'organisation des Jeux Olympiques (COJO), et les autres acteurs comme VNF, la préfecture de police, les chargeurs... En fonction des besoins identifiés pendant la préparation des JOP, ce partenariat est aussi l’occasion de développer l’offre portuaire logistique. Véritable alternative à la route, les Quais à Usage Partagé (QUP), qui peuvent être utilisés à la demande sur toutes nos plateformes portuaires, en sont un excellent exemple.

Ensemble, les ports et le transport fluvial font le pari de la Seine.

Sur cette thématique :

> JO 2024 - Travaux réseau d’assainissement sur les quais parisiens : une péniche pour livrer les matériaux

Télécharger