# Développement

- Port de Rouen

Publié le

La modernisation du terminal céréalier de Canteleu se dessine

HAROPA - Port de Rouen lance en mars une consultation en vue de démarrer en fin d’année les travaux préparatoires de ce projet d’envergure. Le poste céréalier occupé par le Groupe Soufflet offrira, à l’issue du chantier, un mètre de tirant d’eau supplémentaire pour l’exportation en passant de 10,30 m à 11,30 m. Pour permettre la réalisation des travaux en proximité de berge, le Port va devoir au préalable réaliser 260 m de rideau de soutènement ; un chantier auquel va s’ajouter l’extension d’une vingtaine de mètres de la voie de grue qui permet de déplacer le portique de chargement plutôt que de déplacer les navires eux-mêmes ! Le nouvel équipement, qui accueillera également un nouveau portique destiné à réduire les émissions de particules lors des chargements, devrait être opérationnel début 2021.

Terminal céréalier de Canteleu

Quand le Port travaille à l’animation des quais

Le 22 mars, a eu lieu la remise des dossiers dans le cadre de l’appel à projets « mise à disposition de plans d’eau » porté par HAROPA - Port de Rouen en partenariat avec la Métropole et la Ville de Rouen. L’ambition affichée consiste à mettre à disposition de porteurs de projets des espaces « libres » en rive gauche et rive droite de la Seine, situés entre les ponts Flaubert et Guillaume le Conquérant, afin d’assurer « l’animation sur les quais » à partir d’établissements flottants. Les projets – de tous types sauf des logements ou des discothèques - devront être mobiles, pour libérer leurs emprises lors de manifestations telles l’Armada. Plusieurs projets pouvant être retenus, leur nombre dépendra « de la nature et des caractéristiques projets eux-mêmes », assure le Service Aménagement et Gestion des Espaces du Port.

Développement du plan d'eau rive droite

Le Quai de Petit-Couronne prêt à accueillir de nouvelles activités

HAROPA - Port de Rouen a lancé en 2018 un 3e appel à projet concernant la valorisation du quai de Petit-Couronne (QPC). Surveyfert, occupant déjà en partie la zone, a présenté une candidature. Acteur de la filière engrais et minéraux industriels, il envisage à l’horizon début 2020 l’implantation de deux nouveaux entrepôts de 4 000 m² et 5 000 m² en amont des deux déjà existants. Deux autres candidatures ont été reçues. Un projet concerne la réalisation d’activités liées à l’agroalimentaire dont l’implantation est bien avancée. La signature des titres domaniaux devrait intervenir dans quelques mois. Le troisième projet est porté par un groupe qui s’est positionné sur la création d’un site de production d’acier à béton. Au final, les investissements privés sur la zone devraient atteindre 24 millions d’euros lors de la première phase, le Port de Rouen assurant pour sa part les aménagements routiers et de réseaux pour près de 7 millions d’euros.

Développement du quai de petit couronne

Un nouveau poste de sécurité pour Radicatel

Le poste de sécurité de Radicatel est opérationnel depuis la fin du mois de mars 2019. Le chantier entamé en juin 2018 vise à permettre l’accueil de navire entre 180 et 290 m avec un port en lourd (chargement maximal) de 110 000 tonnes, affichant un tirant d’eau de 12,70 m. Pour ce faire, HAROPA - Port de Rouen a réalisé un front d’accostage avec douze points d’amarrage et comprenant une passerelle d’accès. Réalisé dans le cadre du projet d’amélioration des accès maritimes du Port de Rouen, le poste de sécurité offre, aux navires victimes d’une avarie à la remontée vers Rouen, un accostage en attendant la marée suivante. L’investissement global, comprenant la construction du poste ainsi que le dragage, est de l’ordre de 5,4 M€. La nouvelle infrastructure a fait l’objet d’un co-financement de l’Union Européenne, de l’Etat, de la Région Normandie et du Port de Rouen.

Développement du poste de sécurité de Radicatel

 

Retour sommaire