# Smart Port

- Port de Rouen

Publié le

L’ENSM développe ses formations à destination des pilotes de Seine

L’ENSM (Ecole Nationale Supérieure Maritime), le Pilotage de Seine et HAROPA - Port de Rouen ont signé en fin d’année dernière un partenariat pour développer, notamment, des formations ciblées à l’attention des pilotes de Seine. Déjà partenaires dans le cadre de la formation continue des pilotes, l’école et la station de pilotage franchissent une étape supplémentaire « pour se préparer aux nouvelles conditions de navigation post-approfondissement en Seine, avec le chenalage et la manœuvre de navires de plus grand tonnage et de port en lourd augmenté », souligne la présidente de la station Catherine Cornu. Les pilotes pourront ainsi s’exercer sur le simulateur multi-passerelles « Konsgberg » de l’école. Un équipement évolutif qui dispose depuis le début de l’année d’une mise à niveau de son logiciel d’exploitation qui sera couplé avec une numérisation de la Seine qui s’étend désormais de l’estuaire jusqu’à l’Ile Lacroix à Rouen. Au-delà des pilotes, le partenariat permettra à HAROPA - Port de Rouen de proposer des sessions de formation au personnel naviguant du Port ainsi qu’à l’ensemble des usagers de la Seine.

Le mariage de la géographie et de l’informatique au service des usagers du Port

Voilà un peu plus de dix ans que le Port de Rouen mêle cartographie et bases de données à travers le développement de son SIG (système d’information géographique). Une plateforme pilotée par le Service Aménagement et Gestion des Espaces de HAROPA - Port de Rouen qui permet de représenter et d’analyser les évènements dans un environnement donné, celui que constituent les quelque 3 700 hectares du domaine portuaire. En croisant les données (disponibilité des terrains, nature des sols, règles d’urbanisme, suivi de flux de navires, positionnement en temps réel, durée d’amarrage, etc.), le SIG offre un outil de gestion particulièrement affiné aux utilisateurs et acteurs du port, des gestionnaires du domaine à la Capitainerie au Service Maintenance. En proposant une visualisation du territoire sous ces différents aspects, le SIG permet de mieux appréhender les enjeux économiques et environnementaux à l’aide de cartes thématiques, de plans interactifs et évolutifs. Avec une vocation : le partage de l’information ; et une ambition : la rendre accessible au plus grand nombre.

 

Retour sommaire